Le syndrome du défilé thoracobrachial est une affection caractérisée par la compression ou l'irritation des vaisseaux sanguins et/ou des nerfs dans le défilé thoracobrachial, qui est l'espace étroit entre les côtes supérieures et la clavicule. Cette compression peut entraîner des symptômes tels que douleurs, engourdissements, faiblesse et picotements dans le bras, l'épaule et le cou.

Types : on distingue trois principaux types de syndrome du défilé thoracobrachial :

  • Le défilé vasculaire : compression des vaisseaux sanguins, entraînant une mauvaise circulation sanguine dans le bras.
  • Le défilé neurogène : compression des nerfs brachiaux, provoquant des symptômes neurologiques dans le bras.
  • Le défilé mixte : une combinaison de compression des vaisseaux sanguins et des nerfs brachiaux.

Symptômes : les symptômes du syndrome du défilé thoracobrachial peuvent inclure :

  • Douleurs dans le bras, l'épaule, le cou ou la poitrine.
  • Engourdissements et picotements dans le bras ou la main.
  • Faiblesse musculaire dans le bras.
  • Sensation de froid ou de pâleur de la main.
  • Aggravation des symptômes lors d'activités qui sollicitent le bras ou l'épaule.

Causes : les causes du syndrome du défilé thoracobrachial peuvent être variées, notamment :

  • Anomalies anatomiques congénitales, telles que des côtes supplémentaires ou une clavicule anormale.
  • Blessures ou traumatismes, tels que des fractures de la clavicule ou des côtes.
  • Hypertrophie musculaire ou formation de tissu cicatriciel qui comprime les structures du défilé.
  • Activités répétitives ou mauvaise posture qui augmentent la pression dans la région.

Diagnostic : le diagnostic du syndrome du défilé thoracobrachial repose sur :

  • L'analyse des symptômes du patient.
  • Des examens complémentaires tels que des radiographies.
  • Des échographies.
  • Des électromyographies.
  • Des angiographies pour visualiser les structures impliquées.

Complications : si le syndrome du défilé thoracobrachial n'est pas traité, il peut entraîner une diminution de la fonction du bras et une altération de la qualité de vie du patient.

Traitements : le traitement du syndrome du défilé thoracobrachial dépend du type et de la gravité des symptômes. Il peut inclure :

  • Repos et modification des activités qui exacerbent les symptômes.
  • Kinésithérapie et exercices spécifiques pour renforcer les muscles de l'épaule et du cou.
  • Analgésiques et anti-inflammatoires pour soulager la douleur et l'inflammation.
  • Thérapies complémentaires telles que la physiothérapie, la chiropractie ou l'acupuncture.
  • Dans les cas plus graves ou résistants au traitement conservateur, une intervention chirurgicale peut être envisagée pour libérer l'espace dans le défilé thoracobrachial et soulager la compression des vaisseaux sanguins et des nerfs.

Préventions : il n'existe pas de moyen spécifique de prévenir le syndrome du défilé thoracobrachial, mais adopter une bonne posture, éviter les mouvements répétitifs excessifs et maintenir une activité physique équilibrée peuvent contribuer à réduire les risques de développement de cette affection.

Note importante  : les informations communiquées ci-dessus ne le sont qu’à titre informatif, elles ne peuvent en aucun cas constituer une base pour un diagnostic ou un traitement. En cas de symptômes ou de soupçons, il vous est vivement recommandé de vous rapprocher d’un ou tout autre professionnel de la santé habilité. Plus de 40.000 professionnels de la santé sont référencés sur notre plateforme, vous pouvez à tout moment consulter notre annuaire, prendre un rendez-vous au cabinet, à domicile ou en télé-consultation en un clic sur www.docteur360.com


Commentaires 0


Médecin à consulter